Chanel une histoire

Un ballet de limousines dépose les élégantes chez Gabrielle Chanel qui compte ­dévoiler sa collection de bijoux.

Bague 1932 Chanel

Bague 1932 Chanel

Le tout Paris est au rendez vous de coco Chanel, journalistes, et mondaines se pressent au portillon. Nous sommes le, 7 novembre 1932 à Paris, la ville entière retient sa respiration  devant l’entrée du 29 rue du Faubourg-Saint-Honoré. G. Chanel a choisit de frapper fort, non en accessoirisant ses robes de bijoux en toc, mais en faisant appel au plus grand joailler de la place Vendôme, tous ont refusé, y compris les plus grandes bijouteries, sauf un, un diamantaires qui a bien voulu jouer le jeu, et le destin saura faire preuve de gratitude à son égard. Elle a réussi a soutirer des maisons de joaillerie leur plus beaux diamant, juste pour une exposition, une seule, et ces diamants, elle devra les rendre tous, sans exception. Plus jamais par la suite elle ne touchera a la joaillerie de son vivant. Incroyable. L’or et platine serve de présentoir à des diamants majestueux. Ils lui ont été prêtés par Diamond Corporation ­Limited. La société britannique séduite,  compte sur l’audace de Gabrielle Chanel pour relancer les ventes de diamants en Europe. en tentant ce coup de génie, la société fera fortune par suite. La crise de 1929 touche à sa fin et leur choix et leur chalenge sera récompensé au centuple. A Paris, les ­salons scintillent des nœuds, des diamants, de l’or et de bagues magnifiques. Une pluie d’étoiles de diamants venue se poser sur des bracelets et des bagues ensorcelle les visiteurs. C’est comme si Chanel avait réussi a capter quelques astres dans le ciel d’une nuit étoilée, pour les disperser dans son appartement. Les bijoux sont disposés sur des mannequins de cire, chevelure crantée, bouche carmin, comme si Chanel avait voulu couvrir les femmes de constellations. »,

Related posts

Leave a Reply