Home Actualités L'or de la joaillerie en 2012

L’or de la joaillerie en 2012

L’électronique est le deuxième consommateur d’or au monde, avec la joaillerie, sous forme de bijoux.

[one_half][ads][/one_half][one_half_last]

Or et joaillerie
L’or a l’état naturel, avant d’être utilise dans la joaillerie

[/one_half_last]

L’or est arrivé sur terre sous forme de pluie de météorites il y a 4 milliards d’années. Depuis tout ce temps il est toujours le premier des minerais qui nous fait rêver, qu’il soit sous les traits de bijoux, aux fond des mines d’extraction, ou dans les vitrines des bijouteries. En 2011, on a extrait près de 3 000 tonnes d’or. Comment cet or a été répartit sur terre ? Environ un peu plus d’un tiers de la production, c’est à dire exactement 37 % de la production s’est retrouvée sous forme de pièces et de lingots, chez les clients des banques qui souhaitaient investir dans le lingot ou les pièces d’or. Les grandes institutions financières pour leur part, ont acquis 10 %. Les 52 % restant  a été engloutie par l’industrie joaillière et l’électronique. De ces 1 500 tonnes environ, la joaillerie a utilisé 80 % et l’électronique 20 %. Depuis des années, la production est sans conteste inférieure aux besoins de la demande mondiale. La différence est du simple au double.

Malgré une demande croissante d’or dans les secteur de la joaillerie et de la bijouterie, le niveau d’extraction monte faiblement d’année en année, afin de garder un cours au plus haut, et des bijoux rares et chers.

L’or industriel est acquis par des joailliers, afin de réaliser des bijoux. Un quart environ de cet or est acheté par des bijouteries Indiennes, ou l’or est ancré dans la culture. Les plus belles bagues asiatiques viennent d’Inde. Pour les indiens, l’or est pour la thésaurisation aussi bien que pour les bijoux. Les pères indiens s’en servent comme dot pour leur fille, alors que pour les Chinois, premiers producteurs au monde d’or, l’or est plutôt perçu comme un investissement. En occident, la joaillerie achète de moins en moins d’or, car les indiens et les chinois prennent chaque année une part plus importante des stock extraits dans l’année. Malgré le secrets industriels bien gardé dans ce domaine sensible de la joaillerie, ou l’or a une place de choix, et la crainte sans cesse croissante des cambriolages, les chiffres sont ­jalousement gardés, les transferts jamais divulgués, et les stocks jalousement gardés aux fond des coffres inaccessibles et inviolables. Malgré ce secret entretenu, les informations qui ont percées montrent qu’en 2011, les États-Unis ont acquis 115 tonnes d’or, alors que les Européens en ont achetés 91 tonnes et les Russes seulement 76. La commande française a quant à elle atteint 18,1 tonnes de métal doré.

Paris bijoux
Avec Paris Bijoux vous parcourez toute l'actualité tendances de la joaillerie et la bijouterie, Le passé, le présent et le futur du bijou...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here