Home Les marques Bijoux Chaumet Chaumet, la joaillerie de Napoléon à Joséphine de Beauharnais

Chaumet, la joaillerie de Napoléon à Joséphine de Beauharnais

Quand l’or rentre dans l’histoire de la joaillerie Chaumet.

Marie-Étienne Nitot s’installe à Paris en 1780 après avoir fait son apprentissage chez Auber, à l’époque joaillier de la reine Marie-Antoinette. Sa clientèle aristocratique fidèle jusqu’à la révolution française de 1789, va la suive toute au long de sa vie pleine de faste et de rebondissements. La bijouterie Nitot prend vraiment son envol lorsque qu’elle devient en 1802 la joaillière attitrée de Napoléon 1er.

Joseph Chaumet
Joseph Chaumet

La maison Chaumet est née. Avec son fils François Regnault, Nitot créé sans relâche, les bijoux extraordinaires, qui offriront à l’empire français tout son faste et son pouvoir, tels les bijoux du mariage de Napoléon avec Joséphine de Beauharnais. Ce sont ensuite ceux de Marie Louise de Habsbourg-Lorraine sont aussi créés par Nitot. Il dessinera et sertira de diamants, la couronne du sacre de Napoléon, le manche de son épée ainsi que nombre de parures pour la cour.

François Regnault Nitot reprend la joaillerie de son père à sa mort, en 1809. Il continuera son activité jusqu’à la chute de l’empire en 1815. L’exil de Napoléon n’arrête pas Nitot, au contraire, il le motive, fervent royaliste, à se retirer de la bijouterie. Il cède son affaire à son chef d’atelier, Jean Baptiste Fossin (1786-1848)

Paris bijoux
Avec Paris Bijoux vous parcourez toute l'actualité tendances de la joaillerie et la bijouterie, Le passé, le présent et le futur du bijou...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here