Une mauvaise année pour le luxe mais pas pour la joaillerie.

La joaillerie face à la crise.

Le groupe LVMH représentant Louis Vuitton et le luxe français, numéro un mondial du secteur fait partie de titres dans la liste rouge dans l’indice du CAC 40 à la bourse de Paris. Les références changent et le statut boursier de LVMH aussi, les investisseurs choisissent les groupes à forte croissance comme le groupe suisse Richemont qui représente des marques comme Lancel, Cartier, Piaget, Baume & Mercier, Jaeger-LeCoultre entre autres…

Lvmh

Lvmh

La marque Louis Vuitton ne séduit plus avec ses sacs marron en toile monogrammée qui représente aujourd’hui les deux tiers de ses ventes. La griffe a du changer sa stratégie pour relancer les ventes et passer au sac de très haute gamme. La marque a vu reculer sa croissance organique à plus de un 1% au troisième trimestre de l’année en cours.

La puissance de un groupe.

Le groupe suisse Richemont profite de sa forte présence au secteur de la joaillerie avec les marques Cartier, Van Cleef & Arpels…un marché beaucoup plus dynamique que le marché de la maroquinerie nettement en recule.

La joaillerie semble avoir une position plus stable en terme de croissance dans le secteur du luxe.

Related posts

Leave a Reply